5/5

1 avis

supplication (La) : Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse : récit

Alexievitch, Svetlana (1947-....). Auteur

Edité par J'ai lu. Paris - 2016

 

Connectez-vous pour réserver les documents empruntés.

Suggestions

Du même auteur

quatre guerres de Poutine (Les) | Medvedev, Sergeï. Auteur

quatre guerres de Poutine (Les)

Auteur : Medvedev, Sergeï. Auteur

Edition : Buchet Chastel. Paris

Année de publication : 2020

Type de document : Livre

guerre n'a pas un visage de femme (La) | Aleksievic, Svetlana Aleksandrovna (1947-....). Auteur

guerre n'a pas un visage de femme (La)

Auteur : Aleksievic, Svetlana Aleksandrovna (1947-....). Auteur

Edition : Presses de la Renaissance. Paris

Année de publication : 2004

Type de document : Livre

Homo zapiens | Pelevin, Viktor Olegovic (1962-....). Auteur

Homo zapiens

Auteur : Pelevin, Viktor Olegovic (1962-....). Auteur

Edition : Ed. du Seuil. Paris

Type de document : Livre

Sur le même sujet

arche pour Tchernobyl (Une) | Coupechoux, Patrick. Auteur

arche pour Tchernobyl (Une)

Coupechoux, Patrick. Auteur | Livre | le Cherche Midi. Paris | 2019
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Avis de bibliothécaire - Médiathèque de Suresnes 5/5

    Comment penser une catastrophe ? La démarche de Svetlana Alexievitch s’attache à donner à lire les récits singuliers d’individus touchés par celle de Tchernobyl. De chacun de ces discours, évocateurs de vies déplacées, reconfigurées, trouées, se dégage le sentiment d’une impossibilité à saisir totalement l'événement, qui sans cesse se dérobe. La grande force de cet ouvrage réside en sa mise en forme minutieuse et complexe des témoignages, qui donne à l’ensemble des allures de choeur antique dont chacune des voix s’entendrait claire et distincte. Peut-être certaines résonneront-elles longtemps en vous : celles des amoureux inconsolables, celles des intellectuels désemparés, ou celle encore de ce couple venu chercher dans la Zone figée une enclave de temps dans laquelle l'Union Soviétique perdurerait. Une lecture difficile, mais riche et essentielle pour qui s’intéresse aux littératures du traumatisme, et à l’histoire de l'Europe de l'Est.

    par Ambre.B, bibliothécaire - Médiathèque de Suresnes Le 17 juin 2020 à 16:37